Event

La Chapelle musicale Reine Elisabeth | Anne-Lise Polchlopek, Halidou Nombre & Julie Delbart

Vaux-Hall Summer offre au public la chance d’assister à des récitals des meilleurs solistes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth dans un cadre magique.

Prochaine date
Cet événement est terminé.
Catégories
Music

Description de l’événement

Le public assiste aux récitals des meilleurs solistes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth dans le cadre magique du Vaux-Hall.

Depuis 1939, cette institution prestigieuse offre une formation à de jeunes talents. Centre d’excellence au rayonnement international, elle accompagne l’élite musicale de demain dans les disciplines du piano, du violon, du violoncelle, de l’alto, de la musique de chambre et du chant.

Anne-Lise Polchlopek, mezzo-soprano
Halidou Nombre, baritone
Julie Delbart, piano

R. Hahn: Les Chansons grises, No. 5, “L’heure exquise”

G. Fauré: Cinq mélodies de Venise, op. 58, “Mandoline”

C. Chaminade: “Ma première lettre”

G. Rossini: “Canzonetta spagnuola”

G. Donizetti: Lucrezia Borgia (Maffio Orsini), “Il segreto per esser felice”

H. Berlioz: La Damnation de Faust (Marguerite), “D’amour l’ardente flamme”

G. Bizet: Carmen (Carmen, Escamillo ), “Si tu m’aimes, Carmen”

E. Chabrier: Une éducation manquée (Maître Pausanias), “Ce vin généreux, j’en ai pris d’abord un verre”

W. A. Mozart: La Finta semplice (Cassandro), “Ubriaco non son io”

H. Purcell: The Fairy Queen (Drunken Poet), “Fill up the bowl”

F. Poulenc: “Chanson à boire”, FP. 31

G. Finzi: Let Us Garlands Bring, “Come Away, Come Away, Death”

M. Ravel: Don Quichotte à Dulcinée, “Chanson à boire”

G. Bizet: Jolie fille de Perth (Ralph), “Quand la flamme de l’amour”

W. A. Mozart: Cosí fan tutte (Duo Dorabella, Guglielmo), “Il cor vi dono”

Anne-Lise Polchlopek

Anne-Lise Polchlopek puise son inspiration musicale dans un parcours atypique : violoniste de formation, sa passion pour la littérature et les langues la mène d’abord sur les bancs du prestigieux Lycée Fénelon (Paris) en Hypokhâgne avant de la conduire naturellement et définitivement vers le chant lyrique.

Elle commence son apprentissage vocal à Paris avec Claudine Le Coz et Sophie Hervé puis étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon auprès de Mireille Delunsch et deSylvie Leroy. Membre du Studio de l’Opéra National de Lyon pour la saison 2020/2021, elle y incarnera notamment ‘le Pâtre, la Chatte, l’Écureuil’ (L’Enfant et les Sortilèges, Ravel).

Anne‐Lise est lauréate du Concours International de Chant Nuits lyriques de Marmande (2ème prix Mélodie, 2018), du Concours International de Mélodie de Gordes (2018), de l’Association Jeunes Talents (2019) et de la Fondation Royaumont (2020).

Elle fait également partie de l’atelier lyrique Opera Fuoco (David Stern) avec qui elle débute dans Haendel au Beijing Music Festival (2019) et dans Mozart (Figaro in the City, ‘Marceline’, 2020). Elle interprétera cette année avec David Stern ‘The Old Lady’ dans Candide de Bernstein. Par ailleurs membre investie de l’association des artistes lyriques “Unisson”, elle participera au Concert Solidaire Unisson à l’Opéra-Comique le 17 octobre prochain.

Sur scène, elle interprète ‘Marceline’ dans Le Nozze di Figaro de Mozart (2020, Grange aux pianos, Opera Fuoco), ‘Mère Marie de l’Incarnation’ dans les Dialogues des Carmélites de Poulenc (2020, CNSMD, Lyon), ‘Zulma’ dans l’Italienne à Alger de Rossini (2020, Clermont-Auvergne Opéra), ‘Amatre’dans Serse de Haendel (2019, Beijing Music Festival), ‘A. Brémond’ dans Les Enfants du Levant d’Aboulker (2019, Opéra National de Lyon), ‘Le Prince Charmant’ dans Cendrillon de Massenet (2018, Amphithéâtre Opéra National de Lyon), ‘Mercédès’ dans Carmen de Bizet (2018, Vienne), ‘Dorabella’ dans Cosi fan tutte de Mozart (2017, Luxembourg ; 2019, doublure Opéra de Nice).

En 2017/18, elle chante avec Ludovic Tézier à l’Opéra National de Lorraine et se fait remarquer lorsdu concours Voix Nouvelles (Opéra de Lille et de Massy). Cette année‐là, elle donne un récital à Houston avec le guitariste Pierre Laniau.

Anne-Lise a travaillé, entre autres, avec Marc Minkowski, Maxime Pascal, Enrique Mazzola, Lionel Sow, Guillaume Connesson, Hartmutt Höll, Philippe Cassard, David Selig and Susan Manoff.

Elle est lauréate boursière du Mécénat Musical Société Générale pour l’année 2020/2021.

La jeune mezzo-soprano intègrera cette année la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (Belgique) en tant qu’“artiste en résidence” de la section Voix sous la direction de José van Dam et de Sophie Koch.

Halidou Nombre

C’est après avoir été diplômé en génie mécanique-aéronautique, en management et en finance puis après avoir exercé les métiers d’ingénieur puis de banquier d’affaires que Halidou décide de se consacrer pleinement à sa passion : la scène. En parallèle de son parcours académique, il fait ses premiers pas sur les planches dans le registre de la comédie musicale avant de rejoindre un big band soul interprétant ainsi les grands classiques de la motown. Intéressé par la danse, il intègre pendant ses études supérieures la compagnie de danse contemporaine de la Sorbonne sous la direction de Corinne Virmont. Les hasards de la vie le mènent vers le répertoire lyrique qui s’impose dès lors à lui comme une révélation. Il débute alors sa formation à Saint Ouen auprès de Frédérique Epin, avant de se perfectionner auprès de Pierre Catala et de Guillemette Laurens. Titulaire d’un Diplôme d’Étude Musicale du CRR Paris, Halidou intègre fin 2018 le cycle concertiste de ce même conservatoire dans la classe d’Elsa Maurus dont il sortira diplômé en 2020. Il participe à de nombreuse masterclass parmi lesquels on retiendra celle sur l’étude des rôles de Don Giovanni et du Comte dans les Noces de Figaro de Mozart avec le maestro Ruggero Raimondi.
Véritable amoureux de la scène, il s’est illustré dans de nombreux rôles depuis ses débuts à la fois en opéra et en opérette sans oublier le répertoire de musique de chambre et de lied qu’il a su aborder auprès de Jean-Marc Pont Marchesi avec lequel il se produit en récital. Il s’est également essayé à la mise en scène sur une production de Didon et Enée à l’Hotel Gouthière à Paris. Parmi ses prises de rôle, citons, Escamillo dans Carmen de Bizet au théatre royal de Mons en 2020, Golaud dans Pelleas et Melisande de Debussy, Mercutio dans Roméo et Juliette de Gounod en 2018, The fairy queen de Purcell (Drunken poet et Hymen), Geneviève de Brabant d’Offenbach (Grabuge), Elle est à vous de Maurice Yvain (René) en 2017, Le dialogue des carmélites de Poulenc (Le Marquis de la force) en 2016, Don Giovanni de Mozart (Leoporello) et Il matrimonio segreto de Cimarosa (Geronimo) en 2015. En 2019 il participe à la création de l’Opéra contemporain Jungle inspiré du livre de Kipling à l’opéra de Limoges, de Bordeaux et de Tours. Pour la saison 2020/2021 on le retrouvera entre autre en tournée avec les frivolités parisiennes dans Normandie de Paul Miraski dans le rôle de Victor, dans une reprise de Jungle à l’opéra de Tour et de Massy, dans Platée de Rameau mise en scène par Stephane Delbassé dans le rôle de Jupiter. On le retrouvera également au Festival d’Aix en Provence en juin 2021 dans le cadre de son académie (opéra de ci de là). Il a également été invité aux Mozartiades de Bruxelles pour un concert autour de la trilogie Da Ponte.
En septembre 2020, il devient Artiste en Résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il étudiera avec José van Dam et Sophie Koch.

Julie Delbart

Julie Delbart commence ses études musicales à l’âge de 4 ans. Suite à l’obtention de son Premier Prix de solfège à l’âge de 14 ans au Conservatoire Royal de Bruxelles, elle y poursuit ses études pianistiques auprès de la brillante pianiste Dominique Cornil en 2004 et travaille avec de grands noms du monde musical (Guy Danel, Marie Hallynck, Eliane Reyes, Muhiddin Dürrüoglu-Demiriz, Sergio Tiempo,…). En 2008, Julie est nommée lauréate de la Fondation Horlait-Dapsens. En 2009, elle finit son Master Spécialisé en Piano avec Grande Distinction et obtient le Premier Prix du Concours des Concerti du Conservatoire – toutes disciplines confondues – ce qui lui permettra de s’exprimer avec orchestre sous la baguette de Guy Van Waas.
Elle recevra également un « Prix Spécial » du Patrimoine du CRB pour sa brillante réussite. En 2012, la ville de Tournai lui offre une bourse « d’encouragement aux jeunes artistes ». Suite à l’obtention de ses grandes distinctions en Master Spécialisé de Piano d’accompagnement et agrégation, Julie est engagée à la sortie de ses études en qualité d’accompagnatrice au Conservatoire Royal de Bruxelles. Julie est invitée à se produire lors de nombreux concerts et festivals en tant que soliste, soliste avec orchestre et chambriste (Festival de Lasne, Rencontres inattendues, Juillet Musical d’Aulne, Printemps Musical de Silly, Les Fééries de Beloeil, Balade Musicale à Rixensart, concert de gala avec l’Orchestre Royal de la Marine, Festival d’Avignon, UMOB, Festival Contrastes, Festival Bruxellons !…) ainsi que dans des pays tels que la Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg, la France, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Italie, la Suisse, la Chine, le Brésil, la Bulgarie,… Elle s’exprime sur scène avec de brillantes personnalités du monde artistique issues de domaines parfois très différents- musique, arts de la parole, cinéma, philosophie, danse,… (José Van Dam, Marie-Christine Barrault, Bruno Coppens, Daniel Linehan,…). En 2011, Julie est nommée lauréate de la Fondation Belge Vocatio au coeur de la Promotion Raoul Servais. Julie est attendue en 2020-2021 comme soliste avec orchestre, soliste et chambriste lors de concerts et festivals, concours internationaux en piano d’accompagnement (masterclasses et concours) sans oublier quelques productions d’orchestre. À partir du mois de novembre 2020, Julie sera également au Théâtre Royal du Parc pour un mois de représentations sur le spectacle « Une flûte ». Julie est partie en tournée pendant plusieurs mois avec le spectacle « Vous avez dit Broadway ? » en compagnie de son partenaire de scène, Antoine Guillaume (Théâtre Lucernaire – Paris, Royal Festival de Spa, Festival d’Avignon,…) et est repartie pour une nouvelle tournée en février et mars 2020 en Belgique, en France et au Luxembourg. Leur spectacle a été nommé au sein de 4 catégories (« Meilleur livret de comédie musicale », « Meilleur spectacle musical », « Révélation masculine » et « Trophée du Public ») lors de la cérémonie des Trophées de la Comédie Musicale à Paris. Elle occupe également le poste d’assistante directrice musicale, pianiste ainsi qu’adaptatrice-traductrice sur certaines comédies musicales (La mélodie du bonheur, Evita, Sunset Boulevard, My Fair Lady, prochainement Blood Brothers,…). Depuis 2014, elle tourne sur les plus grandes scènes belges, françaises et suisses avec le spectacle « Cabaret » dans lequel elle est assistante directrice musicale et pianiste.
Julie se voit aussi confier le rôle de coaching d’acteurs devant interpréter des rôles de musicien, notamment dans un film de Michel Boujenah (« Le coeur en braille »). Julie est soutenue par le Kiwanis Club Tourcoing-Neuville en tant que jeune talent. La Monnaie l’invite également à participer à diverses productions en tant que célestiste, ‘organiste’ ou pianiste au coeur de l’orchestre de chambre et l’orchestre symphonique, notamment sous la baguette d’Alain Altinoglu, Michael Boder, Evelino Pidò, Patrick Davin, Franck Ollu, Bassem Akiki, Antonello Manacorda, Kazushi Ōno,… (Théâtre Royal de la Monnaie, Concours Musical Reine Elisabeth, Salle Henry Le Boeuf – Bozar,…). Elle a d’ailleurs été invitée à interpréter les partitions de piano et de célesta lors de la création mondiale de la pièce « Climbing-Dancing » de Bernard Foccroulle dans la salle Henry Le boeuf (Bozar) au sein de cet orchestre. Elle interprétera aussi la partition de « Piano/Keyboards » sur la prochaine création mondiale de Jean-Luc Fafchamps à la Monnaie au mois de septembre 2020 (Opéra virtuel). Elle est souvent appelée comme pianiste d’auditions et de concours internationaux. Julie s’est vu attribuer le prix « Maurice Lefranc » qui récompense tous les deux ans le pianiste « réunissant les qualités permettant d’augurer une carrière artistique brillante ». Depuis mars 2017, Julie est pianiste accompagnatrice au coeur du département Chant de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth aux côtés de José Van Dam.

Découvrez le Vaux-Hall

Ce lieu situé dans le parc de Bruxelles, aussi exceptionnel que méconnu et longtemps abandonné, a fait l’objet de quatre années d’une restauration minutieuse menée par la Ville de Bruxelles qui, dès 2017, l’a rendu à sa fonction initiale. Une programmation culturelle et familiale y est assurée durant les week-ends d’été sous le nom de Vaux-Hall Summer.