Event

La Chapelle musicale Reine Elisabeth | Mariona Camats & Lana Suran

Vaux-Hall Summer offre au public la chance d’assister à des récitals des meilleurs solistes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth dans un cadre magique.

Cet événement est terminé.
Catégories
Music

Description de l’événement

Le public assiste aux récitals des meilleurs solistes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth dans le cadre magique du Vaux-Hall.

Depuis 1939, cette institution prestigieuse offre une formation à de jeunes talents. Centre d’excellence au rayonnement international, elle accompagne l’élite musicale de demain dans les disciplines du piano, du violon, du violoncelle, de l’alto, de la musique de chambre et du chant.

Mariona Camats, cello
Lana Suran, piano

R. Schumann : 5 Stücke im Volkston, op. 102

S. Prokofiev : Cello Sonata, in C major, op. 119
I. Andante grave – Moderato animato – Andante – Andante grave, come prima
II. Moderato – Andante dolce – Moderato primo
III. Allegro, ma non troppo

Mariona Camats

Née à la Garriga (Barcelone) en 1997, Mariona Camats commence le violoncelle à l’âge de six ans aux côtés d’Anna Mora. Elle poursuit ses études avec Lluís Claret et Julius Berger au Leopold Mozart Zentrum de l’université d’Augsbourg. Elle remporte le premier prix de plusieurs concours nationaux et internationaux : le concours Flame de Paris (2012), où elle obtient le « Grand Prix », le concours international du festival Vic Cello (2014) et le Johannes-Andreas-Stein Wettbewerb (2016). Elle se produit également au festival Pablo Casals de Prades en 2017 et donne plusieurs concerts dans le cadre des International Holland Music Sessions, du festival Super Cello 2018 à Pékin et du festival Emergents 2019 à l’Auditori de Barcelone, entre autres. Elle accompagne en tant que soliste le Jove Orquestra Simfònica del Vallès, l’Orquestra Camera Musicae, le JONC Filharmonia, le Bruckner Akademie Orchester et l’Orquestra de Cambra de Granollers. Elle joue sous la direction de Gilles Apap, Tomàs Grau, Manel Valdivieso, Jordi Mora, Guy van Waas et Joel Bardolet. En octobre 2016, elle remporte la bourse internationale Pablo Casals que lui décerne la Fondation Pablo Casals. Jusqu’en 2018, elle utilise un violoncelle créé par Marc Laberte (1921) pour Pablo Casals.

Mariona est artiste en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth depuis 2019, sous la direction de Gary Hoffman.

Lana Suran

Née de parents russes et kurdes en 1992, Lana a commencé ses études musicales à l’âge de six ans avec Victoria et Elena Power à la Musikskolan Lilla Akademien de Stockholm.

Elle a donné des récitals dans les salles les plus prestigieuses de Suède telles que Berwaldhallen, Konserthuset, Dunkers Kulturhus et Kristinehallen à Falun, entre autres. Elle a donné son premier récital au Festival de piano de Helsingborg en 2014, aux côtés de Marc André-Hamelin et de Haochen Zhang, et a joué dans des festivals de renom tels que le Festival international de musique d’Esmeraldas à Quito, l’ICMF de Stavanger, le Festival de musique de chambre Musica Mundi, l’Internationaal Kammarmuziek Festivaal Schiermonnikoog et le Festival international de Pâques à l’Ascension à Tbilissi. Elle a également donné des récitals en France, en Autriche, en Allemagne, en Norvège, en Ukraine, au Danemark et s’est produite dans des salles à travers les États-Unis, notamment le Weill Recital Hall, l’Alice Tully Hall, le Bargemusic et le Jordan Hall.

Lana est lauréate de divers concours de piano internationaux et nationaux, dont le 1er prix du Berlingske Tidendes Musikkonkurrence au Danemark, le concours Peter Jablonski en Suède et le concours RUM pour jeunes solistes. Lana a remporté le 1er prix au premier concours suédois Steinway (2001) et a depuis été saluée par la critique pour son « caractère expressif unique » et sa « précision artistique ». Elle a remporté le 2e prix du 17e concours international des jeunes musiciens Cittá di Barletta, le 3e prix du concours international Rovere d’Oro et le prix spécial du concours international Val Tidone « Premio Bengalli » en Italie. Lana a reçu le prestigieux prix Paskéll décerné par la Fondation internationale SWEA en reconnaissance de sa « poésie et de son sens musical uniques » en 2015 et a reçu de nombreuses bourses et prix spéciaux de l’Académie suédoise de musique.

Lana a joué en concerto avec le Dalasinfoniettan et l’Orchestre de Chambre Napolinova et a participé à des enregistrements en direct pour la radio et les télévision suédoises et étrangères. Parmi ses collaborations notables dans le domaine de la musique de chambre, on peut citer des concerts avec Andrey Baranov, Astrid Schween du Juilliard Quartet, le Kodály String Quartet et Semplice Players à New York. Elle a participé à des masterclasses et a travaillé en étroite collaboration avec Richard Goode, Emanuel Krasovsky, Maxim Mogilevsky, Pavlina Dokovska, Vivian Hornik-Weilerstein, Donald Weilerstein, Paul Biss, Lucy Chapman, Laurence Lesser, Tomas Riebl, Hans Leygraf, Lang-Lang, Vladimir Feltsman, Leif Ove Andsnes et des membres du quatuor à cordes Borromeo.

Lana a eu l’honneur d’interpréter « Songs of Insurrection » de Frederic Rzewski pour le compositeur dans le cadre de la célébration de son 80e anniversaire au « Mannes Sounds Festival » (2018), et la première mondiale de « …such words as it were vain to close… » pour piano solo de J. K Randall a été enregistrée par Lana et publiée sur le label new-yorkais Open Space (2019).

Lana s’est installée aux États-Unis à l’âge de seize ans pour poursuivre ses études avec Hung Kuan Chen et Tema Blackstone à la Walnut School for the Arts de Boston. Elle est diplômée de la New England Conservatory of Music et de la Mannes School of Music, sous la tutelle d’Alexander Korsantia et d’Ursula Oppens. Elle est également lauréate du prix Mannes Steinway (2019).

Lana est représentée par Aljosja Classical Talent aux Pays-Bas et est actuellement Artiste en Résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Bruxelles, où elle étudie avec Louis Lortie et Avedis Kouyoumdjian.

Découvrez le Vaux-Hall

Ce lieu situé dans le parc de Bruxelles, aussi exceptionnel que méconnu et longtemps abandonné, a fait l’objet de quatre années d’une restauration minutieuse menée par la Ville de Bruxelles qui, dès 2017, l’a rendu à sa fonction initiale. Une programmation culturelle et familiale y est assurée durant les week-ends d’été sous le nom de Vaux-Hall Summer.