Event

Pause Cirque – Le Cirque Inconnu

23/06 15:30 – 16:00
Catégories
Performance
Organisé par
HOPLA!

Description de l’événement

Le festival de cirque HOPLA! s’invite au Vaux Hall Summer !

Chaque dimanche lors de la Pause Cirque, venez découvrir les numéros captivants et variés de jeunes circassien·ne·s. Sous forme de courtes représentations, plusieurs artistes émergent·e·s vous partagent leurs expérimentations, fruit d’un travail minutieux et quotidien.

Maîtrise technique rigoureuse et créativité artistique recherchée seront au rendez-vous pour vous faire passer un moment riche en émotions.

Contorsion, Roue Cyr, jonglage, acrodanse, Hula-hoop,… Au fil de l’été, vous pourrez être témoins de la richesse des techniques et des agrès du monde du cirque.

Venez à la rencontre de ces artistes aux multiples talents et partagez, dès lors, un moment unique dans le cadre si reposant du Vaux Hall. 

“Un temps pour tout“ c’est une joyeuse parenthèse circassienne qui vous invite à vous déconnecter, ralentir la cadence et capturer la beauté éphémère de l’instant présent. Tantôt comiques, tantôt sérieux, désinvoltes puis malicieux, poétiques et bordéliques, vous ferez la rencontre de quatre personnages d’allure rangée au premier abord, mais pas tout à fait ordinaires.

Le Cirque Inconnu

Lison GRANDMAISON
Enfant de la balle, elle naît et grandit en France dans une petite compagnie de cirque familial, Fortuna Major Circus. A l’âge de 14 ans, elle s’envole à l’ENCC (École Nationale de Cirque de Châtellerault) d’où elle sort en 2020 diplômée du baccalauréat option Arts du Cirque. Elle poursuit son cursus en intégrant l’ENACR (École Nationale des Arts du Cirque de
Rosny-sous-Bois) avec pour spécialité l’escarpolette (corde volante basse). Elle y obtient à sa sortie le BATC en 2022, puis
rejoint l’ESAC (École Supérieure des Arts du Cirque) à Bruxelles en Belgique, où elle est actuellement étudiante. Artiste pluridisciplinaire, elle concentre son travail sur l’association de sa pratique aérienne de l’escarpolette à une recherche plus terre à terre, en y intégrant un travail acrobatique et dansé au sol. Elle cherche son inspiration dans l’interprétation et la représentation des émotions et sujets universels forts auxquels on peut s’identifier. La rupture, les changements de rythmes, les personnages, les costumes, une esthétique qui lui est propre, et l’hommage aux racines circassiennes sont des éléments majeurs qui nourrissent sa technique circassienne et son imaginaire.

Jui-Hung LI
Il commence le cirque à l’âge de 10 ans dans une école de cirque à Taiwan. Il pratique le jonglage avec massues, l’acro-danse, les équilibres sur les mains, la danse, et différents aériens. Après avoir été diplômé du National Taiwan College
of Performing Arts (NTCPA) à 22 ans, il démarre alors une nouvelle aventure, cette fois-ci en Europe en intégrant l’ESAC.
Il a collaboré avec de nombreux domaines artistiques, tels que l’opéra, compagnies de danse contemporaines/percussions, comédies musicales, cirque contemporain et théâtre. Il n’est jamais satisfait de lui-même , ce qui le pousse à aller toujours plus loin. Il est extrêmement curieux du monde qui l’entoure et aime relever défis en tous genres. Il explore également la manière dont son interprétation du cirque contemporain pourrait laisser son empreinte propre dans l’histoire des arts du cirque.

Thea LASAN
Elle est née et a grandi à San Francisco, en Californie. Elle découvre sa passion pour le théâtre musical très jeune, puis découvre le cirque dans un camp d’été local. A l’âge de 12 ans, elle intègre la troupe de cirque des jeunes du San Francisco Circus Center, fondée par le légendaire maître Lu Yi. Elle s’est spécialisée dans le trapèze statique, le trapèze duo et le trapèze simple mais elle s’est également entraînée à l’acrobatie chinoise traditionnelle, à la jonglerie, à la danse, au théâtre physique. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires en 2020, Thea a traversé le pays pour poursuivre ses rêves de cirque au New England Center for Circus Arts Professional Track program. C’est là qu’elle a trouvé son propre style de danse trapézoïdale sous la direction d’Aimee Hancock, et qu’elle a commencé à s’entraîner au mât chinois avec Sandra Feusi. Après deux ans, elle est acceptée à l’ESAC,, elle commence alors à développer son propre style théâtral et éloquent, inspiré par les émotions brutes et les qualités expressives du mouvement.

Simon HENRY
Artiste de cirque multidisciplinaire, il commence le cirque au Chili en 2017 dans l’école « El circo del mundo » après une longue expérience sportive en « cheerleading et gymnastique ». Sa principale inspiration vient du pouvoir de la scène et de son utilisation comme outil politique. et outil social. Il rejoint par la suite l’école de cirque « Flic Scuola di Circo » en Italie, dans la discipline du mât chinois, pour poursuivre actuellement ses études à l’ESAC. Combinant la danse, le théâtre et différentes techniques de cirque (mât chinois, acro-danse, hula-hoop…) il souhaite apporter sur scène de nouvelles propositions qui parlent d’expériences quotidiennes auxquelles chacun pourrait s’identifier. Trouvant l’essentiel de son inspiration dans la nature et les relations humaines. Il aime puiser au plus profond de lui-même pour faire ressortir des émotions auxquelles les gens peuvent s’identifier. Il s’inspire et s’interroge sur la façon dont nous interagissons et communiquons au quotidien.

Découvrez le Vaux-Hall

Ce lieu situé dans le parc de Bruxelles, aussi exceptionnel que méconnu et longtemps abandonné, a fait l’objet de quatre années d’une restauration minutieuse menée par la Ville de Bruxelles qui, dès 2017, l’a rendu à sa fonction initiale. Une programmation culturelle et familiale y est assurée durant les week-ends d’été sous le nom de Vaux-Hall Summer.